Masser bébé, une autre façon de communiquer

  • Par nubia31
  • Le 13 Jan 2014
  • Commentaires (0)

COMMUNIQUER PAR LE TOUCHER

La peau est un lieu d'échange qui relie l'organisme intérieur au monde extérieur. A la naissance de bébé, c'est un organe mûr et achevé, à l'inverse des autres sens. On privilégiera donc le toucher comme moyen de communication. Le toucher est le premier sens développé dans le ventre de la maman et le premier sens par lequel bébé entre en contact avec le monde extérieur. Plus la peau est stimulée, plus l'adaptation au monde environnant sera aisée. Grâce à son rôle de communication, le massage va permettre au parent d'apporter sécurité, réconfort et affection à l'enfant. Il aide à créer des liens riches et forts.

LES BIENFAITS DU MASSAGE

L'action de masser libère des endorphines (hormones du bien-être) ce qui en fait un antidouleur naturel et puissant. De ce fait, il a une fonction de relaxation permettant, entre autre, la détente, le soulagement des douleurs (notamment les coliques du nourrisson) et un sommeil de meilleure qualité. Il réduit la dépression et le stress. Mais il a été prouvé que les bienfaits du massage ne s'arrêtent pas là ! Il favorise le développement musculaire, l'éveil sensoriel et la circulation sanguine, stimule le système immunitaire et bien entendu nourrit et assouplit la peau.

TOUJOURS DANS DE BONNES CONDITIONS

Le massage se fait avec bébé et non à bébé. C'est un échange, un moment partagé.  Il ne faut jamais forcer bébé, s'il n'est pas receptif, vous pouvez réessayer plus tard.

Il peut être fait dès la naissance et est vivement conseillé chez les prématurés car il a été scientifiquement prouvé que le massage les aide à prendre du poids plus rapidement et à les faire sortir de couveuse plus tôt.

La parent doit se rendre totalement disponible, serein et libérer son esprit. Bébé doit être détendu, calme mais éveillé. On évitera de masser bébé juste après le repas ou s'il a faim, s'il est malade, s'il témoigne de douleurs et/ou d'irritations, s'il est trop excité ou endormi ou encore s'il vient d'être vacciné. Un bébé qui pleure exprime un besoin, le massage ne doit pas être un moyen de détourner son attention.

La pièce doit être suffisamment chauffée (25°C) car bébé sera nu, l'éclairage doit être tamisé et si vous le souhaitez vous pouvez diffuser une musique douce en bruit de fond. Vous choisirez un endroit sécurisé et confortable, aussi bien pour bébé que pour vous, comme la table à langer, le lit ou le canapé, etc. La surface sur laquelle sera placé l'enfant doit être propre, chaude et douce (sur une couverture par exemple). 

Pensez à enlever bijoux et montres pouvant être douloureux et/ou désagréables, et à couper vos ongles. Vos mains doivent être propres et réchauffées. Choisissez une huile de massage adaptée (à base d'huiles végétales en évitant autant que possible les huiles essentielles et sans parfum de préférence).

La durée du massage varie selon la réceptivité et l'état de l'enfant. Il pourra montrer des signes d'impatience après quelques minutes seulement ou finir par s'endormir après plusieurs dizaines de minutes par exemple. S'il montre une gêne ou de l'inconfort, stoppez le massage.

Pour renforcer son action, je vous invite à parler avec votre enfant. Toujours à voix basse bien sur et dans le calme.

EN PRATIQUE

Massez tendrement mais fermement, sans blesser votre enfant. Faites des mouvements lents et appliquez y un rythme régulier.

Les spécialistes ont des avis divergents concernant le cheminement du massage. Certains conseilleront de masser de la tête aux pieds en allant du centre vers les extrémités (par exemple commencer par l'épaule puis terminer par les doigts) afin de diriger les tensions vers l'extérieur, alors que d'autres préconisent de masser des pieds à la tête afin d'éliminer le plus gros des tensions (en haut du corps : tête, coup, épaules, haut du dos) en douceur plutôt que de les cumuler à un même endroit (pour mieux visualiser ceci, je vous conseille de le comparer à des cheveux emmêlés : on éliminera les noeuds en commençant par peigner la pointe puis on remontera petit à petit vers les racines afin d'éviter de centraliser tous les noeuds au niveau des pointes).

Pour trancher, je vous conseillerais de commencer par l'endroit où bébé est le plus réceptif afin de débuter le massage dans des conditions optimales, tout en suivant un acheminement logique (par exemple on ne va pas masser le visage, puis le dos, puis le ventre, puis les fesses, etc...).

Pensez qu'une main n'est pas faite que de doigts, utilisez et privilégiez vos paumes. Attention à ne jamais appuyer sur la colonne vertébrale !

LECTURE ET SHOPPING

Pour aller plus loin dans la découverte du massage de bébé, je vous invite à consulter le livre  très complet "Masser bébé - Le toucher du coeur" de Rachel Izsak, aux éditions Jouvence qui est une véritable mine d'or.

Côté shopping, je vous conseillerais simplement deux produits. Tout d'abord une huile de massage tendresse chez Buds Organic, composée uniquement d'huiles végétales et d'extrait de romarin (elle sera donc absorbée par la peau sans difficultés et n'étant pas composée d'huiles essentielles elle ne présente aucun risque si bébé met le poing à la bouche), son parfum est très discret ce qui est idéal puisque bébé a besoin de sentir votre odeur. Ensuite un tapis de change et de massage chez Close Parent doux, confortable, imperméable et ultra pratique (surtout pour les petits garçons puisqu'il est accompagné d'une culotte à pressionner sur le matelas, évitant ainsi les fuites).

Je vous proposerais très bientôt une huile de massage maison pour petits et grands.

by Nubia

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site